porte

Roman conseillé par ma maman. J’ai eu beaucoup de mal à le lire, tiraillé entre la reconnaissance d'une qualité d’écriture évidente et d'une qualité d’écriture trop évidente (ampoulé ?). Je me suis senti un peu dans la peau de cette héroïne forte (une équivalent de Youza, cf. "La Saga de Youza", version femme de ménage) souvent agacée (à juste titre) par sa maîtresse, la narratrice, nunuche toujours à se plaindre, et qui m’est rapidement devenue insupportable...Bon on va plutôt dire que le timing de lecture n’était pas le bon, j’ai surement loupé le coche zut !